top of page

Transformations

Comment guérir de l'intolérance ?

Csanád Szegedi, un parcours intéressant

Cette petite fille adorable, Gudrun Burwitz, n’a pas, jusqu’à sa mort à l’âge enviable de 88 ans, renié les idées de son père, Heinrich Himmler. Tout au long de sa vie, elle a milité dans des organisations d’extrême droite.


Je ne peux m’empêcher d’observer les genoux de Himmler qui, débarrassés de l’uniforme nazi, semblent bien pathétiques. Quelque soit l'occasion, évitez le short tyrolien ! Et l'uniforme nazi.

Il n’est pas facile de reconnaître que l’on s’est trompé, pourtant, Csanád Szegedi l’a fait. Après avoir débuté une carrière politique prometteuse dans un parti d'extrême droite hongrois et avoir professé des opinions antisémites, il a découvert que sa grand-mère maternelle, survivante d'Auschwitz, était juive. Un homme antisémite qui devient juif : quel destinée !


Csanád Szegedi, en cours de transformation

J’imagine un homophobe qui, grâce à une psychothérapie, s’avouerait son homosexuellualité, ou un blanc raciste qui deviendrait noir : cette dernière possibilité semble réaliste, si l’on pense aux tests ADN que l’on réalise de nos jours. Un raciste blanc aux origines en partie africaine se retrouverait devant un dilemne : camoufler sa négritude et continuer à batifoler avec ses camarades suprémacistes ou bien l’embrasser et rejoindre un autre mouvement extrémiste. Ou bien se calmer et comprendre que nous ne sommes pas si différents les uns des autres, après tout.

Mon héroïne, née dans une famille d’esclavagiste, subit une telle transformation : au départ Humaine, elle se métamorphose en Chimère. Elle semble ne pas avoir d’autre choix que de rejoindre le camp adverse et pourtant… Nous faisons tous des choix, n’est ce pas ? Et nous commettons des erreurs.

Pour ceux qui veulent se faire une idée du livre, le début est disponible gratuitement sur Amazon.

À bientôt,

L.M. Rapp

4 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page