top of page

Enfin, ça y est ! Mon livre va bientôt être traduit en Anglais.


Je me doutais bien qu’en choisissant l'auto publication, je devrais me confronter à de nombreux problèmes, moi qui ne comprend rien au marketing et éprouve tant de difficultés à faire ma propre promotion. Mais, je ne pensais pas qu’il serait si difficile de trouver un traducteur. Je croyais qu’il me suffirait de taper sur Google « traduction littéraire Français-Anglais » pour tomber sur une liste de professionnels expérimentés.

Et bien cela ne s’est pas passé comme ça. Google ne m’a pas aidé cette fois, le bouche à oreille non plus, sauf deux personnes qui m’ont conseillé l’application Upwork. Je n’y croyais pas trop et lorsque j’ai tapé « traduction littéraire Français-Anglais », je suis tombée sur une liste plutôt fantaisiste de traducteurs de brochures commerciales, un métier fort honorable, mais pas tout à fait comparable à celui de traducteur de romans.

J’ai ensuite décidé de poster une proposition de travail, que j’ai décrite, avec quelques détails et les exigences qui me paraissaient importantes. Et miracle…

Alors pour ceux qui l’attendaient, et parmi eux se trouvent mon mari et mes filles, le livre paraîtra, si tout va bien, dans quatre mois en anglais et sera bientôt disponible en préachat.

À bientôt,

L.M. Rapp

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


bottom of page