top of page

Ma méthode pour écrire tous les jours… ou presque.



A border colley and an oak under a cloudy sky
Une pause réparatrice

Le meilleur conseil contre la procrastination, je l’ai découvert dans un livre de rangement. Je vous aurais bien mentionné la phrase exacte et le titre de l’ouvrage si j’avais réussi à le retrouver. Je sais… Vous vous imaginez le désordre qui règne dans ma demeure. Et bien, vous vous trompez. Elle est plutôt bien rangée. Mais nous nous éloignons du sujet…

Voici le conseil crucial que m’a enseigné ce livre :


On ne range pas pour le plaisir de ranger, mais pour se donner les conditions d’une vie idéale. Commencez votre journée par l’activité qui vous tient le plus à cœur.


J’essaie d’écrire aux premières heures, lorsque l’esprit, encore influencé par le rêve, s’élance sans crainte sur les sinueux sentiers du récit. Le temps imparti achevé, je peux me tourner, la conscience tranquille, vers des tâches plus triviales.

Placez votre stylo sur le papier ou vos doigts sur le clavier et mettez-vous à écrire. Écrivez n’importe quoi. Une fois le processus amorcé, il sera plus facile de continuer.

Il m’arrive de régler mon réveil à cinq heures du matin pour garantir, dans une quiétude monacale, la première des précieuses heures nécessaires à une progression rassurante. Trop souvent, je m’égare dans des tâches moins créatives et me retrouve en fin d’après midi à regretter que les journées ne durent pas 36 heures.


Autre conseil — non tiré du livre —, mais tout aussi important. Quelle que soit votre activité, accordez-vous une pause hebdomadaire.


Je vous souhaite de combattre la procrastination avec succès. N’hésitez pas à me raconter vos difficultés et vos réussites.



3 vues0 commentaire

Comments


bottom of page